14ème Engagement

 Faire de la Culture un Outil de Développement et de Cohésion Sociale.  

  je m’engage à Réorganiser le Ministère de la Culture Par la Création :  

• D’une agence nationale des arts, de la culture, et du patrimoine et au niveau régional, des entités dynamiques et resserrées, chargées de superviser toutes les activités du secteur, sous la tutelle du Ministère.
 • D’un Institut National Supérieur des Arts, pôle d’excellence pour la formation aux métiers de l’art
• Des conservatoires à vocation régionale et municipale, subventionnés par l’état, chargés de collecter, référencer, conserver et protéger efficacement le patrimoine culturel des régions
• Des maisons des jeunes et de la culture ainsi que des bourses nationales et internationales en vue de favoriser l’excellence dans ces filières
• Remettre à l’honneur les enseignements artistiques dès l’école primaire et secondaire (arts plastiques, danse, musique, cinéma, théâtre etc.) et inciter la création des classes à horaires aménagés dans les collèges et lycées, pour les élèves les plus doués dans ces matières.
• Réorganiser et restructurer les ensembles nationaux de musique, théâtre, danse, titularisation et le statut de ses agents avec une protection sociale et un plan retraite.
• Apporter le soutien de l’état aux initiatives privées (salle de spectacles, cinémas, festivals, etc., par des subventions octroyées de manière incitative et transparente.
• Encourager le mécénat culturel d’entreprise, en incitant celles-ci grâce à un système d’exonération de charges fiscales et de différentes facilitations.
• Instaurer une fiscalité avantageuse sur les supports et les produits culturels (droits de douane et tva) sur les importations de disques cd, dvd, etc., logiciels et instruments de musique.
• Lutter contre la piraterie des œuvres de l’esprit en structurant et réglementant l’activité de production et de vente de ces produits sur le territoire camerounais.
• Créer une Agence Nationale de la création sur le modèle de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) et pilotée par des spécialistes du droit d’auteur, et dotée de moyens suffisants de contrôle et de coercition pour appliquer la loi.
• Favoriser l’installation et le développement de PME de fabrication et de distribution de produits culturels(usines de pressage de disques, films etc.) en créant une fiscalité préférentielle vis à vis des entrepreneurs nationaux produisant et distribuant sur le marché national et international.
• Développer et soutenir la création de festivals à vocation régionale, nationale et internationales dans le cinéma, la musique, le théâtre etc., par le biais de subventions et d’une politique résolument engagée à valoriser et célébrer le génie de notre pays.
• Créer une Haute Autorité chargée de la culture et du Patrimoine.
• Favoriser la connaissance par l’enseignement dès l’école primaire, de l’histoire et du patrimoine de notre pays.